[Avis lecture – Romans] Histoires d’amour, de folie et de mort en moins de 200 pages

Salut tout le monde ! 🙂

Aujourd’hui on va parler de romans qui évoquent la folie de façon plus ou moins autobiographique. Le titre de cet article reprend celui d’un recueil de nouvelles de l’uruguayen Horacio Quiroga, Contes d’amour, de folie et de mort (publié en 1917 et dont je vous ai déjà parlé dans cet article). Je l’ai choisi car, parmi les romans que j’ai lus récemment, deux évoquaient autant la folie que l’amour. Ils auraient pu se classer dans la catégorie « romance » mais c’est le thème de la folie qui m’a le plus marquée durant ces lectures. J’ai donc décidé d’en faire un article et d’y ajouter pour vous des lectures scolaires sur le même thème qui m’avaient particulièrement plu. Car parler de folie, c’est une jolie façon d’aborder des thèmes universels comme les conventions sociales, les rapports humains, la solitude ou encore les relations familiales conflictuelles.

Dans cet article :

En attendant Bojangles, Olivier Bourdeaut (2016), 172 pages, 💚💚💚💚
L’amant, Marguerite Duras (1984), 142 pages, 😕💛
Le Perce-oreille du Luxembourg, André Baillon (1928), 195 pages, 💚💚💚💚
Lire la suite

Publicités