[Coups de cœur 2017] Rien de tel que de se plonger dans un bon roman

Bonjour à tous ! 🙂

Fêtons d’abord un anniversaire : le 1er décembre 2016, je lançais ce blog littéraire avec un article dédié à ma PAL du Challenge Cold Winter. Mon deuxième article concernait mes coups de cœur de 2015 et 2016Depuis lors, j’ai publié 27 articles en rapport avec mes lectures et, un an plus tard, voici venu le moment de vous faire part de mes coups de cœur de 2017 ! 🙂

Si vous ne savez pas quoi offrir à vos proches ou que vous ne savez pas quoi lire en ce moment, je vous propose donc de découvrir mes meilleures lectures de l’année 2017 dans les catégories roman, théâtre et autobiographie. Un prochain article vous parlera de BD, mangas et romans graphiques.

Comme un coup de cœur c’est très personnel et ça ne s’explique pas, la frontière avec les excellentes lectures est parfois infime. Du coup, j’ai réuni dans cet article mes lectures notées par les mentions ‘Coup de coeur’ ( 💜💜💜💜💜) et ‘Très bon livre’ (💚💚💚💚), c’est-à-dire ceux que je recommande vivement car je les ai trouvés poignants, subtils, drôles, intéressants, bien écrits, sublimes ou bouleversants.

Dans cet article

Il y a plusieurs tomes de séries, dont certains peuvent se lire indépendamment. Je préciserai si mon avis concerne toute la série ou uniquement le tome en question (pour peu que j’aie déjà lu la suite).

Pour (re)découvrir mon avis plus en détail, n’hésitez pas, pour chaque livre, à cliquer sur le lien vers l’article en question. Tous ne sont pas encore disponibles mais leur tour viendra, car rien de tel que de parler des livres qui nous ont émus ou transportés ! 😀

C’est parti pour des escapades littéraires aux quatre coins du monde avec des ambiances diverses et des styles très variés. Du roman jeunesse au polar contemporain en passant par la science-fiction conceptuelle et les récits historiques, il y en a pour tous les goûts ! 🙂


On commence notre voyage littéraire aux États-Unis avec un auteur emblématique du nature writing, ce genre littéraire qui met la faune et la flore au cœur de ses intrigues et plonge ses personnages et ses lecteurs dans des ambiances particulièrement prenantes. Ce roman noir, premier tome d’une trilogie, nous emmène à la rencontre d’un homme qui, après avoir perdu tous ses souvenirs, refait sa vie dans le Maine où il est guide de pêche. Le jour où son meilleur ami disparaît, il se découvre d’anciens réflexes d’enquêteur. Un excellent roman, qui se dévore littéralement. Je dois néanmoins vous avouer que le deuxième tome, Casco Bay, m’a un peu déçue au niveau de l’intrigue, mais je laisse sa chance au troisième car les personnages sont hyper attachants et incroyablement réalistes. Coup de cœur également pour cette écriture immersive.

 

Titre : Dérive sanglante (Bitch Creek)
Auteur : William G. Tapply
Editeur : Gallmeister (Totem noir)
Date de publication : 2004
Langue originale : anglais (USA)
Nombre de pages : 280
Genre : Roman noir — Nature writing
Thèmes : amitié, pêche, nature, enquête
Mon avis : Petit coup de cœur, 4,5/5
💜💜💜💜💜
Ma critique complète
: bientôt disponible
Comment j’ai découvert ce roman ? Dans la box Exploratology

 


On continue avec notre immersion en pleine nature et nos cadavres immergés dans ce roman contemporain qui, sur base d’un fait divers tragique, développe une réflexion complexe sur la préservation des rivières, sur le rôle des journalistes et celui des militants écologistes. Notre héroïne, photographe de presse, sera à la fois actrice et spectatrice du débat opposant les élus, parfois corrompus, ayant le pouvoir de prendre des décisions, et les habitants de la région. Un roman maîtrisé, completpoignant, percutant, qui remet sans cesse en question nos certitudes au sujet de la bonne décision à prendre.

 

Titre : Le chant de la Tamassee (Saints at the river)
Auteur : Ron Rash
Editeur : Seuil / Points
Date de publication : 2004
Langue originale : anglais (USA)
Nombre de pages : 264
Genre : Contemporain — Roman noir
Thèmes : deuil, préservation de l’environnement, presse, photographie, relation père-fille
Mon avis : Très bon livre, 4/5 💚💚💚💚
Ma critique complète : prochainement
Comment j’ai découvert ce roman ? Dans l’émission La Grande Librairie

 


Avec un roman toujours aussi fin dans la psychologie de ses personnages et dans la réflexion sociale qu’il soulève (ici sur la peine de mort), quittons les rivières et rendons nous dans une prison en Louisiane, plus précisément dans le bloc dédié aux condamnés à mort. Dans ce roman-feuilleton d’un réalisme poignant où, peu à peu, fait irruption le fantastique, on se surprend à espérer que le dénouement, pourtant annoncé à plusieurs reprises, prenne une autre tournure que l’inévitable et bouleversante fin de ce récit. Un roman aussi brillant qu’émouvant !

 

Titre : La ligne verte (The Green Mile)
Auteur : Stephen King
Editeur : J’ai lu
Date de publication : 1996
Langue originale : anglais (USA)
Nombre de pages : 509
Genre : Roman noir — Fantastique — Roman feuilleton
Thèmes : vie en prison, chaise électrique, surnaturel, meurtre, maladie
Mon avis : Très bon livre, 4/5 💚💚💚💚
Ma critique complète : dans un prochain article
Comment j’ai découvert ce roman ? Grâce à mon amoureux


Pour clôturer ces escapades aux États-Unis je vous propose un roman choral qui retrace l’histoire du Texas sur trois générations. Avec ses personnages inoubliables, vous découvrirez la vie des indiens Comanches, les rivalités entre les mexicains et les texans, et les différences entre ceux qui ont toujours connu les grands espaces et dont la famille possède des hectares de terre, et ceux qui ont toujours vécu en ville et ne sont jamais montés sur un cheval. Le fils, c’est aussi une très belle histoire d’amour, une histoire de courage, une histoire de famille, c’est un récit qui nous confronte à l’altérité, aux choix et à la violence. C’est avant tout un récit profondément humain, intelligent et subtil, dont les codes narratifs sont parfaitement maîtrisés.

Titre : Le fils (The Son)
Auteur : Philipp Meyer
Editeur : Albin Michel / Le livre de poche
Date de publication : 2014
Langue originale : anglais (USA)
Nombre de pages : 792
Genre : Roman choral – Roman historique – Histoires de famille
Thèmes : famille, amour, amérindiens, conquête de l’ouest américain
Mon avis : Petit coup de cœur, 4,5/5
💜💜💜💜💜
Ma critique complète
dans cet article
Comment j’ai découvert ce roman ? Dans les nouveautés poche de ma librairie

 


Si vous aimez le thème de l’opposition entre ville et campagne ainsi que les histoires de famille mais que vous préférez l’Europe contemporaine, venez vous réfugier en Norvège. Vous y rencontrerez, dans la ferme quasi délabrée des Neshov, une famille dont les membres ont du mal à communiquer entre eux et dont certains cachent de lourds secrets. Venez passer Noël à la ferme des Neshov. Vous vous attacherez très vite aux protagonistes et vous n’aurez plus envie de les quitter. Ca tombe bien : il y a désormais quatre tomes dans cette saga où l’on rencontre d’abord Margido, entrepreneur des pompes funèbres, Erlend, décorateur de vitrines, Tor, éleveur de porcs et Torunn, vétérinaire spécialiste du comportement des chiens. Si la longue description de leur métier et de leur mode de vie dans la première partie du roman nous permet de mieux les connaître, ce sont leurs relations complexes qui sont au centre de ce récit lent et savoureux dont la suite promet encore de belles surprises.

Titre : La terre des mensonges
Auteur : Anne B. Ragde
Editeur : Balland / 10/18
Date de publication : 2004
Langue originale : norvégien (Norvège)
Nombre de pages : 350
Genre : Roman choral – Histoires de famille
Thèmes : ferme, famille, mensonges, secrets, Noël, deuil, solitude
Mon avis : Très bon livre, 4/5 💚💚💚💚
Ma critique complète : dans un prochain article spécial Challenge Cold Winter
Comment j’ai découvert ce roman ? Grâce aux recommandations de ma mère et de Margaud Liseuse

 


Dans La terre des mensonges, on fait connaissance avec un personnage qui dirige une entreprise de pompes funèbres. Quelques mois auparavant, j’avais lu et adoré un autre livre qui évoque ce métier qui consiste à gérer les décès : le héros de Le reste de leur vie est thanatopracteur et l’héroïne est une jeune aide à domicile. De fil en aiguille, accompagnés de deux personnes âgées drôles et facétieuses, nos extravagants personnages vont s’embarquer dans des aventures rocambolesques remplies d’humour, de tendresse et d’optimisme. Un feel good book plein de joie de vivre et d’humanité sur fond de réflexion sur la question de l’euthanasie. La plume de Jean-Paul Didierlaurent, décidément, me séduit toujours autant.

 

Titre : Le reste de leur vie
Auteur : Jean-Paul Didierlaurent
Editeur : Au Diable Vauvert
Date de publication : 2016
Langue originale : français (France)
Nombre de pages : 273
Genre : Roman – Conte moderne – Feel good book
Thèmes : vieillesse, solitude, amour, euthanasie
Mon avis : Très bon livre, 4/5 💚💚💚💚
Ma critique complète : dans cet article
Comment j’ai découvert ce roman ? Parce que j’adore cet auteur

 


Si l’extravagance des personnages de Jean-Paul Didierlaurant vous a séduit autant que moi, partez construire des châteaux en Espagne avec un roman fantaisiste et poétique qui aborde avec gravité et légèreté le thème de la folie. C’est par son style qu’il se démarque : des phrases qui riment, des mots qui marquent, des paragraphes inventifs, des pages malicieuses et des situations loufoques. Ce roman musical et poétique dont l’ambiance rappelle Boris Vian, permet une réflexion sur les rapports humains et les conventions sociales. Un auteur à suivre !

 

Titre : En attendant Bojangles
Auteur : Olivier Bourdeaut
Editeur : Finitude / Folio
Date de publication : 2016
Langue originale : français (France)
Nombre de pages : 172
Genre : Contemporain
Thèmes : folie, mensonge, amour, musique,
Mon avis : Très bon livre, 4/5 💚💚💚💚
Ma critique complète : dans cet article
Comment j’ai découvert ce roman ? Impossible de passer à côté de l’engouement pour ce roman qui a obtenu de nombreux prix littéraires

 


Et justement, en parlant de Boris Vian, j’ai enfin découvert son superbe L’écume des jours (j’avais déjà lu L’arrache-cœur), un roman où chaque mot est choisi avec une précision et une inventivité qui ne peuvent que vous bluffer. Un roman d’amour, une histoire à la fois sublime et tragique, un classique qu’on ne présente plus et qui vaut la peine d’être lu et relu.

 

Titre : L’écume des jours
Auteur : Boris Vian
Editeur : 10/18
Date de publication : 1947
Langue originale : français (France)
Nombre de pages : 184
Genre : Absurde – Romance
Thèmes : amour, maladie, mort, religion, monde du travail, fanitude, amitié, argent
Mon avis : Très bon livre, 4/5 💚💚💚💚
Ma critique complète : dans un prochain article
Comment j’ai découvert ce roman ? C’est un classique qu’on ne présente plus

 


Cette année, j’ai découvert un autre classique de la littérature, l’une des premières dystopies pour la jeunesse. Férus du genre ou simplement curieux, laissez-vous emporter dans ce monde où tout est blanc, où tout est contrôlé et codifié à l’extrême. La dystopie (comme l’absurde chez Boris Vian) est une façon de réfléchir sur les dérives de notre monde et d’y apporter, peut-être, des réponses. Dans tous les cas, l’évasion poétique et littéraire aux côtés de héros attachants dans un univers extrêmement bien construit est un bonheur de lecteur.

Titre : Le passeur (The Giver)
Premier tome d’une tétralogie : Le Passeur, L’Elue, Messager, Le fils
Auteur : Lois Lowry
Editeur : L’école des loisirs
Date de publication : 1993
Langue originale : anglais (USA)
Nombre de pages : 220
Genre : Dystopie – Jeunesse — Roman d’apprentissage
Thèmes : enfance, vie en communauté, famille, mémoire
Mon avis : Très bon livre, 4/5 💚💚💚💚
Ma critique complète : dans un prochain article
Comment j’ai découvert ce roman ? C’est un classique du genre


Si vous aimez les dystopies, ne passez pas à côté de cet excellent roman d’Amélie Nothomb. En moins de 200 pages, elle parvient à nous glacer d’effroi. Cyniqueefficacepercutantsans fiorituresallant droit au but, ce récit ravira les aficionados de l’autrice belge qui nous livre un contenu brut sur lequel réfléchir. Cette fable contemporaine suscite des interrogations très actuelles qui mêlent notre histoire pas si ancienne (camps de concentration) et les dérives des nouveaux médias (télé-réalité). À lire si ces sujets vous intéressent !

Titre : Acide sulfurique
Auteur : Amélie Nothomb
Editeur : Albin Michel / Le livre de Poche
Date de publication : 2005
Langue originale : français (Belgique)
Nombre de pages : 212
Genre : Science-fiction – Dystopie
Thèmes : télé-réalité, camps de concentration, totalitarisme, humiliation, déshumanisation, voyeurisme
Mon avis : Très bon livre, 4/5 💚💚💚💚
Ma critique complète : dans cet article 
Comment j’ai découvert ce roman ? En me renseignant sur les œuvres d’Amélie Nothomb

 


Toujours de la science-fiction, mais bien plus conceptuelle et complexe, toujours cette interrogation sur les pires horreurs commises par l’homme, ce roman coup de poing allie faits historiques et suppositions scientifiques pour nous faire réfléchir sur la notion même d’Histoire. Destinée à des lecteurs avertis, rédigée sous forme de documentaire, cette œuvre aussi brève que saisissante, très axée sur l’intellect, ne vous laissera pas indifférent.

Titre : L’homme qui mit fin à l’histoire : un documentaire
Auteur : Ken Liu
Editeur : Le Bélial’ (Une Heure Lumière)
Date de publication : 2011
Langue originale : anglais (Chine/USA)
Nombre de pages : 103
Genre : Science-fiction (basé sur des faits réels)
Thèmes : Histoire, Japon, Chine, seconde guerre mondiale, camps d’expérimentation, devoir de mémoire, vérité historique
Mon avis : Coup de cœur, 5/5 💜💜💜💜💜
Ma critique complète : dans cet article
Comment j’ai découvert ce roman ? Dans la box Exploratology

 


Vous aimez vous interroger sur le rapport entre le réel et la fiction mais vous n’aimez pas les romans de science-fiction ? J’ai ce qu’il vous faut ! Une autofiction déstabilisante sous forme de thriller psychologique, qui propose, au sein d’un récit haletant, une réflexion passionnante et extrêmement bien menée. De la première à la dernière ligne en passant par la couverture, le doute nous assaille et c’est tout simplement brillant. Du pur génie ! J’ai été bluffée du début à la fin par cette maîtrise de chaque détail et par la force déployée qui permet au lecteur de continuer à s’interroger une fois le livre refermé.

 

 

Titre : D’après une histoire vraie 
Auteur : Delphine de Vigan
Editeur : JC Lattès / Le livre de poche
Date de publication : 2015
Langue originale : français (France)
Nombre de pages : 477
Genre : Autofiction – Thriller psychologique
Thèmes : écriture, manipulation, fiction, métier d’écrivain, amitié
Mon avis : Coup de cœur, 5/5 💜💜💜💜💜
Ma critique complète : dans cet article
Comment j’ai découvert ce roman ? Parce que j’adore cette autrice

 


Vous aimez les page turner mais pas les thrillers ? Vous êtes plutôt fantasy que contemporain ? Vous souhaitez quitter Paris et vous envoler vers des Arches lointaines ? Pas de problème ! J’ai lu cette année les tomes deux et trois de la superbe saga La Passe-miroir, toujours aussi savoureux, inventifs, addictifs, bref tout ce qu’il faut pour passer d’excellents moments dans un univers riche, poétique et foisonnant dont la magie ravira les fans d’Harry Potter et d’À la croisée des mondes mais aussi les fans de cinéma d’animation, d’Angleterre victorienne ou encore d’intrigues à la cour de Versailles car les sources d’inspiration sont multiples et c’est ce qui me plaît énormément.

Titre : La Passe-miroir
– Tome 1 : Les fiancés de l’hiver
– Tome 2 : Les disparus du Clairdelune
– Tome 3 : La mémoire de Babel
– Tome 4 (à paraître)
Auteur : Christelle Dabos
Editeur : Gallimard Jeunesse / Folio / Pôle Fiction
Date de publication : 2013 (t.1), 2015 (t.2), 2017 (t.3)
Langue originale : français (France)
Nombre de pages : 519 + 550 + 496
Genre : Fantasy – Steampunk – Livre-univers – Young adult
Thèmes : mariage, enquêtes, famille, illusions, pouvoirs, complots
Mon avis : Très bon livre, 4/5 💚💚💚💚
Ma critique complète : tome 1tome 2
Comment j’ai découvert ce roman ? Sur divers blogs et chaînes Youtube


Si vous avez adoré La Passe-miroir et que vous êtes féru de young adult, il est probable que vous passiez un bon moment avec ce roman jeunesse à l’ambiance particulièrement sombre qui raconte les destins croisés d’une esclave et d’un soldat d’élite. Une intrigue pleine de rebondissements inattendus, un univers cohérent et riche, rappelant Hunger Games et Divergente par ses thèmes, déployant des inspirations originales telles que la Rome antique et les légendes du Moyen-Orient, bref un premier tome qui annonce une saga de qualité. (par contre, si vous le pouvez, lisez-le en VO parce que la VF est pleine d’erreurs d’édition)

Titre : Une braise sous la cendre (An Ember in the Ashes
Auteur : Sabaa Tahir
Editeur : PKJ.
Date de publication : 2015
Langue originale : anglais (USA)
Nombre de pages : 253
Genre : Fantasy – Young adult – Roman d’apprentissage
Thèmes : esclavage, armée, pouvoir, épreuves, liberté
Mon avis : Très bon livre, 4/5 💚💚💚💚
Ma critique complète : bientôt disponible
Comment j’ai découvert ce roman ? Grâce au swap spécial coups de cœur avec Angelakoala

 


Une toute autre façon de découvrir le Moyent-Orient afin de mettre en lumière des sujets d’actualité est de vous plonger dans la lecture de la pièce Djihad dont les protagonistes, fils d’immigrés en quête d’identité, quittent la Belgique pour faire le djihad en Syrie et se posent beaucoup de question. Fort, poignant, bouleversant, ce court texte d’une grande actualité à l’avantage d’être accessible à tous les publics, de questionner, d’informer et d’émouvoir. À lire absolument !

Titre : Djihad
Auteur : Ismaël Saïdi
Editeur : Jourdan / Librio
Date de publication : 2015
Langue originale : français (Belgique)
Nombre de pages : 61
Genre : Théâtre – Contemporain
Thèmes : attentats, djihadisme, immigration, islam, intégration, identité
Mon avis : Coup de cœur, 5/5 💜💜💜💜💜
Ma critique complète : dans cet article
Comment j’ai découvert cette pièce ? J’en ai entendu parler dans la presse

 


Si vous aimez le théâtre contemporain qui fait réfléchir et amène à débattre, ne manquez surtout pas « Art » de Yasmina Reza ! Cette courte pièce met en scène trois amis dont les opinions sur l’art contemporain divergent jusqu’à provoquer des tensions dans leurs relations et des débats houleux. La force de ce texte est que chacun peut se reconnaître dans l’une de ces convictions et dans ces conversations du quotidien. La pièce est extrêmement bien construite et la fin est bluffante. À découvrir !

Titre : « Art »
Auteur : Yasmina Reza
Editeur : Actes sud / Folio
Date de publication : 1994
Langue originale : français (France)
Nombre de pages : 121
Genre : Théâtre – Contemporain
Thèmes : peinture, art contemporain, amitié, psychanalyse
Mon avis : Coup de cœur, 5/5 💜💜💜💜💜
Ma critique complète : dans cet article
Comment j’ai découvert cette pièce ? J’en ai vu des extraits pendant l’un de mes cours et ça m’a donné envie de lire/voir la pièce en entier

 


Vous aimez les livres très courts qui se dévorent en une traite mais vous ne voulez pas lire du théâtre ? Je vous emmène au Japon avec une série dont les tomes peuvent se lire dans l’ordre que l’on souhaite puisqu’ils racontent la même histoire du point de vue d’un personnage différent à chaque fois. Le style, tout en poésie, en délicatesse et en subtilité, est sublime. Ces romans, qui évoquent les relations familiales, sont remplis de métaphores saisissantes et de dénominations symboliques. On n’est pas ici dans l’exacerbation des sentiments mais dans une forme de retenue qui réussi à nous bouleverser. Voilà le coup de maître d’Aki Shimazaki.

Titre :
– Tome 1 : Azami
– Tome 2 : Hôzuki
– Tome 3 : Suisen
– Tome 4 : à paraître
Auteur : Aki Shimazaki
Editeur :  Leméac / Actes Sud
Date de publication : 2015 (t.1), 2016 (t.2), 2017 (t.3)
Langue originale : français (Québec)
Nombre de pages : 136 + 138 + 168
Genre : Contemporain
Thèmes : famille, mariage, Japon, handicap, enfance, mensonges, culpabilité
Mon avis :
– Tome 1 : Azami : Bon livre, 3/5 💙💙💙
– Tome 2 : Hôzuki : Coup de cœur, 5/5 💜💜💜💜💜
– Tome 3 : Suisen : Très bon livre, 4/5 💚💚💚💚
Ma critique complète : ma critique d’Azami et Hôzuki dans cet article
Comment j’ai découvert ce roman ? La couverture d’Hôzuki a attiré mon regard


Si le Japon vous fascine, cet autre roman très court qui se lit comme un conte séduira ceux d’entre vous qui aiment les voyages. De l’Europe à l’Asie, avec beaucoup d’humour et tout en retenue, l’auteur nous livre un récit bouleversant qui prend tout son sens dans les dernières pages. Un négociant dans le commerce de la soie se voit obligé de réaliser, à plusieurs reprises, un très long voyage entre la France et le Japon, laissant ses proches derrière lui. Au choc des cultures et à l’amour naissant pour le pays visité s’unira un voyage intérieur porteur de belles promesses.

 

Titre : Soie
Auteur : Alessandro Baricco
Editeur : Albin Michel / Folio
Date de publication : 1996 (VO), 1997 (VF)
Langue originale : italien (Italie)
Nombre de pages : 142
Genre : Contemporain – Conte
Thèmes : voyages, commerce, amour
Mon avis : Très bon livre, 4/5 💚💚💚💚
Ma critique complète : dans cet article
Comment j’ai découvert ce roman ? Je l’ai lu sur les conseils de ma mère.

 


On passe également d’un continent à l’autre dans cette émouvante autobiographie qui retrace la vie de Saroo Brierley, un jeune indien qui s’est perdu à l’âge de cinq ans et qui, après avoir parcouru un voyage en train à travers l’Inde et affronté les dangers de la grande ville, fut adopté par un couple d’australiens. Vingt-cinq ans plus tard, un espoir lui est donné de retrouver, peut-être, sa famille. Saroo Brierley est plein d’humilité, de sincérité, de courage, de détermination et de persévérance. Il raconte, de façon touchante et intelligente, son histoire. Un récit terriblement déchirant et rempli d’espoir qui a su m’émouvoir aux larmes, tant au cinéma qu’à la lecture.

 

Titre : Lion / Je voulais retrouver ma mère (A Long Way Home)
Auteur : Saroo Brierley
Editeur : City Editions
Date de publication : 2013
Langue originale : français (France)
Nombre de pages : 256
Genre : Autobiographie — Témoignage
Thèmes : famille, adoption, quête identitaire, souvenirs, enfance, amour
Mon avis : Très bon livre, 4/5 💚💚💚💚
Ma critique complète : prochainement
Comment j’ai découvert ce roman ? Grâce à la bande-annonce du film


Si vous aimez les histoires vraies (ou basées sur des faits réels), plongez vous dans ce superbe roman historique au style flamboyant qui porte en lui l’émotion provoquée par un drame touchant toutes les couches de la société, celui de l’incendie du bazar de la Charité, à Paris, en 1897. Ce roman choral bouleversant ravira les fans de la série Downton Abbey et tous ceux qui aiment les pavés pleins de rebondissements. Une œuvre magnifique et très bien documentée, par une autrice pleine de talent.

Titre : La part des flammes
Auteur : Gaëlle Nohant
Editeur : Héloïse d’Ormesson / Le livre de poche
Date de publication : 2015
Langue originale : français (France)
Nombre de pages : 545
Genre : Roman historique – Roman choral
Thèmes : haute société parisienne, journalisme, drame, condition des femmes
Mon avis : Petit coup de cœur, 4,5/5
💜💜💜💜💜
Ma critique complète : dans cet article
Comment j’ai découvert ce roman ? Grâce à une vidéo dans laquelle l’autrice, dont j’avais lu le 1er roman, présente sa nouvelle œuvre


J’espère que cet article vous a plu et vous aura donné
de nouvelles idées de lecture !

N’hésitez pas à me dire si nous partageons des coups de cœur,
c’est toujours un plaisir d’échanger avec vous. 🙂

Je vous souhaite, d’ores et déjà, d’excellentes fêtes de fin d’année !
À très bientôt.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Publicités

2 réflexions au sujet de « [Coups de cœur 2017] Rien de tel que de se plonger dans un bon roman »

  1. Ping : [Top Ten Tuesday] Les 10 livres que vous vouliez lire en 2017 mais que vous n’avez pas eu le temps de découvrir | Rien de tel que…

Rien de tel que de laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s